By

Chronique pour Automne, de Jan Henrik NielsenAlbin Michel jeunesse, 2014
Suite à une pandémie, Nanna et Fride sont restées enfermées six ans dans un bunker construit par leur grand-père, ont vécu des aventures extraordinaires pour sauver le monde et leur famille. Interview de Nanna.

«Que diriez-vous pour vous présenter ?
– Fride et moi sommes intrépides, nous avons de l’imagination, à force de concevoir des jeux dans le bunker! Je n’hésiterais pas à dire que nous sommes aussi courageuses, pour être parties à la ville seules, sans la connaître.»

«Que faisiez-vous à l’intérieur du bunker?
– Nous lisions, jouions aux jeux de société que nous avions et parfois, nous nous amusions à imaginer que l’observatoire était un vaisseau spatial.»

«Qu’est-ce que l’observatoire ?
– C’est l’endroit où se trouvent la radio, et le périscope à travers lequel nous observions le monde.»

«Et qu’est-ce qui vous a poussées à aller à la ville?
– Notre père a attrapé la maladie, et nous a demandé d’aller chercher des médicaments et de la nourriture à la ville. Mais il nous a bien trompées… »

«Comment s’est passée votre première sortie?
– Fride, qui n’avait jamais vu le monde extérieur, a été émerveillée. Moi, j’ai redécouvert le monde.»

«Que voulez-vous dire par ’’redécouvert le monde’’? Il était si différent d’avant?
– Cela signifie que ce fut comme la première fois que je sortais, car il était si différent! Il n’y avait plus de feuilles sur les arbres, l’herbe était sèche, mais le ciel n’avait pas changé, il était toujours aussi bleu et lumineux. »

« Sur votre trajet à la ville, avez-vous rencontré des gens, des animaux ?
– Oui, nous avons rencontré un chien, et plusieurs personnes. Un couple a été particulièrement gentil avec nous. Nous étions très contentes de les voir, nous n’étions plus seules!»

«Et à la ville, avez-vous rencontré des gens agréables?
– Oui, nous avons rencontré Oiseau, qui nous a aidées mais qui m’a aussi mise en colère, parfois!»

« Qu’avez -vous retenu de cette aventure ?
– Qu’il ne faut jamais baisser les bras ! Fride et moi, nous voulions sortir, nous sommes sorties ! Nous voulions arriver à la ville, nous sommes arrivées à la ville ! Rien n’est jamais perdu. »

Automne est un beau roman, un mélange de tous les sentiments qu’on peut éprouver en lisant un livre. Les personnages sont attachants, on croit en eux, on n’a pas envie qu’ils meurent, pour pouvoir continuer l’histoire, même si une terrible pandémie a provoqué d’importants ravages. C’est un roman à lire et à relire, même si on peut avoir du mal à s’attacher au début : le roman commence par décrire l’ennui qu’éprouvent Nanna et Fride, mais il faut tenir bon, les aventures ne tardent pas à arriver!

About the Author

 

Leave a Reply