By

Sam Millar était l’invité de la librairie Dialogues le jeudi 21 mai 2015 et du festival de littérature policière Le Goéland Masqué.

Sam Millar, devenu écrivain après un destin cruel – celui de prisonnier politique dans les geôles irlandaises – a choisi le roman noir. Si Le Cannibale de Crumlin Road permet aux lecteurs de suivre le destin de Karl Kane, le détective, et de plonger avec lui et ses méthodes d’investigation parfois osées dans des univers dangereux et violents, il donne aussi une image âpre de la société. Sam Millar compare le roman noir à une pierre que vous soulevez et qui révèle un envers sale et grouillant de vermine.

Pour affronter ce magma obscur de la société et s’y mouvoir à la recherche des indices et des coupables, Karl Kane n’enquête pas de manière cérébrale, il se confronte au réel, paie de sa personne. La violence qu’il subit est crue. Et Kane vit de nombreux échecs. Sam Millar a en tête l’humanité de son détective, dont le portrait doit beaucoup à son père. Une humanité qui rencontre son antithèse, en la personne du cannibale, peut-être moins effrayant que le lieu infernal dans lequel il opère, une prison désaffectée.

On peut d’ailleurs regretter que la traduction française du titre mette en avant le profil du tueur, au lieu de garder, comme le titre anglais, The Dark place, cette référence à la prison.

Si le cannibale finira par être éliminé, ce lieu de la terreur, lui, reste comme un espace vide de la ville, vidé de ses prisonniers, vidé des victimes de Hannah, mais où d’autres atrocités pourront être commises. Et Sam Millar admet que la prison où le meurtrier séquestre ses victimes est bien la transposition cauchemardesque de celle où il a lui-même été retenu et torturé durant huit ans.

9782021135701L’humour, toutefois, permet de supporter cette noirceur, grâce à des dialogues savoureux. Sam Millar est un grand cinéphile, et classique dans ses goûts, ce qui fait du Cannibale de Crumlin Road un roman noir, avec intrigue dont la barbarie est la métaphore d’un vécu, mais un roman dans lequel le lecteur est préservé de la noyade dans la monstruosité par ce rythme enlevé des joutes verbales.

Le Cannibale de Crumlin Road (publié aux éditions Seuil) est le troisième roman de la série Karl Kane. On ne saurait trop vous recommander, pour connaître le destin de l’auteur, On the brinks, son autobiographie.

 

Natalia LECLERC
About the Author

Notre agrégée de lettres passe en revue tous les articles, les relit, les corrige. Elle écrit pour différentes revues des articles de recherche en littérature et sciences humaines et s’appuie également sur ses multiples casquettes pour développer les partenariats du Poulailler, en russe, en français, en italien… Natalia pratique le théâtre amateur et bavarde à longueur de journée (en russe, en français, en italien…).

2 Comments

  1. sam millar / 27 juin 2015 at 0 h 29 /Répondre

    Merci beaucoup, Natalia

  2. Lionel / 10 juillet 2015 at 14 h 34 /Répondre

    Bonjour. Sam Millar raconte dans On the brinks son combat au sein de l’IRA , sa détention à Long Kesh où les Anglais le torturent, puis sa « vie » américaine. Sans doute son livre le plus fort.

Leave a Reply