By

Rencontre avec Catherine Walmetz, soprane.  Elle interprétera, avec l’ensemble les quatre vents un concert: « Kurt Weill, de Berlin à Brodway en passant par Paris ». À l’Agora (Guilers), dimanche 19 octobre 2014. 16h.

Stéphane Debatisse: Comment est né ce projet autour de Kurt Weill avec l’ensemble Les Quatre vents?

Catherine Walmetz: C’est d’abord une découverte: j’ai acheté un disque de la chanteuse allemande Ute Lemper que j’avais adoré. J’en ai acheté d’autres dont Ute Lemper chante Kurt Weill, et c’est ainsi que j’ai découvert ce compositeur qui me touche énormément, avec des styles de musique extrêmement variés. J’ai beaucoup aimé les mélodies. J’ai vite acheté les partitions pour en travailler. J’avais envie de monter un programme un peu intimiste avec un piano.

De son côté, Georges Boulestreau, qui anime et fait beaucoup d’arrangements pour l’ensemble Les Quatre vents (ndlr: ensemble issu de l’orchestre de l’université de Bretagne Occidentale), avait une proposition pour que cet ensemble joue aux Jeudis du port en août 2013, et trouvait que ce répertoire était adapté à ce genre de scène. Nous avons donc imaginé d’ajouter des pièces de Kurt Weill à un concert de musique Klezmer. Georges a écrit tous les arrangements, et ça a pris: c’est comme ça qu’est né le projet.

SD: Un début aux Jeudis du port, un passage par les chapelles de Plougastel, par le cabaret Vauban, et dimanche prochain, la dernière à l’Agora à Guilers. Y a-t-il eu une résonance particulère de le jouer au Vauban?

CW: Oui, c’est vraiment l’endroit où chanter ça: le côté cabaret, les gens attablés qui boivent un verre en écoutant le concert. Ça donne une autre dimension.

SD: Le sous-titre du concert est “De Berlin à Broadway en passant par Paris”. On dit de Kurt Weill qu’il est miroir de son temps; est-ce que dans les morceaux que vous avez choisis, on entend une différence d’influences dans les compositions?

CW: Oui, tout à fait! D’ailleurs, on a construit le concert sur ces trois périodes différentes: la période allemande par exemple est très influencée par le théâtre de Brecht avec qui il a beaucoup collaboré. Il y a des harmonies assez dures qui sont quasiment plus proches de Mahler.

SD: Cette période allemande s’est terminée en 1933, lorsque Kurt Weill, à cause de ses origines juives et de ses sympathies pour le communisme, a dû fuir l’Allemagne nazie où son œuvre a été interdite et brûlée: est-ce qu’on sent cet exil et cette histoire dans son œuvre?

CW: Les trois pièces que nous avons choisies, qui correspondent à ces presque trois années passées en France, ne sont plus du tout dans le même style et sont beaucoup plus sombres. Pour Le grand Lustucru par exemple, il s’est inspiré des mélodies bretonnes recueillies par Théodore Botrel. Dans Youkali, on retrouve les écritures proches de Vincent Scotto. En 1935, il quitte la France pour Broadway, et compose des pièces complètement différentes, dans un autre élan, plus positives, plus proches de la musique de Gershwin par exemple.

SD: Les textes sont souvent très forts, et les thèmes très engagés: est-ce aussi important dans le choix des pièces que vous avez fait?

CW: On a choisi des textes qui nous parlent. Étant donnée l’importance des textes, je raconte d’ailleurs une histoire basée sur les traductions pour aider le public à rentrer dans les pièces et créer une ambiance.

SD: C’est le dernier concert de ce programme, quels sont vos prochains projets?

CW: Je prépare un programme de piano bar sur des chansons réalistes françaises des années 30, avec des petits coups de cœur pour Marie Dubas, Charles Trenet ou Mistinguett. Même si c’est la même époque, c’est très différent de ce qu’a écrit Kurt Weill. J’ai également un projet de musique baroque pour l’été prochain avec l’ensemble Viva Voce! (quatuor à cordes et clavecin) sur un programme de pièces écrites pour Farinelli.

Stéphane DEBATISSE
About the Author

Amoureux de Bach, Purcell et Monteverdi, Stéphane ponctue ses écoutes baroques d'un peu de folk et de blues... Grand lecteur de fantaisie et de bande-dessinée, il aime aussi les recettes de cuisine!

 

Leave a Reply