By

Le Master 2 Management du spectacle vivant (UBO – UFR Lettres), en association avec la ville de Brest et le collectif Pays de Brest Pour la Culture, organise et vous invite à la journée d’étude :

Droits culturels, droits réels ? Quels pouvoirs d'agir, à quelles échelles ?

Le vendredi 13 janvier 2017

(suivi du samedi 14 janvier en matinée : restitution des ateliers)

Salle Yves Moraud (B001), Faculté Victor Segalen, Université de Bretagne Occidentale – Brest

Argumentaire:

Les droits culturels font partie des droits fondamentaux de l'être humain. Explicitement mentionnés dans la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, ils ont fait l'objet depuis d'une réflexion continue et d'une formalisation plus avancée, jusqu'à la Déclaration de Fribourg en 2007. La loi NOTRe promulguée le 7 août 2015, les inscrit désormais dans le cadre législatif de l'organisation territoriale de notre pays, appelant les institutions, élus et acteurs (Etat et collectivités) à s'en saisir conjointement et concrètement, dans la définition et le déploiement des politiques publiques de la culture.

Mais ni l'interprétation du concept, ni les modalités de mise en œuvre des droits culturels ne semblent aller de soi. Comme l'exprime Jean-Michel Lucas[1] en septembre 2015 dans un "Petit guide pratique pour mettre en œuvre l'article 103 de la loi NOTRe"[2], "Il n'est pas tout à fait certain que tous les acteurs professionnels de la culture saisissent la portée de cet article de loi. On a pu observer, en effet, lors des discussions préalables, des réactions qui révélaient des interprétations erronées du référentiel des droits culturels."

Ceci prend une dimension plus large encore, si l'on porte attention, voire vigilance, au cycle contemporain qui nourrit sensiblement les questionnements relatifs à l'efficacité et l'intérêt même des politiques publiques de la culture menées jusqu'alors, d'un point de vue économique et budgétaire bien sûr, mais également sociétal et idéologique.

À Brest, depuis près de trois années, un collectif nommé "Pays de Brest pour la Culture" rassemble différents acteurs institutionnels, amateurs et professionnels, de la culture. Autour d'un Manifeste[3] qui fixe leurs intentions partagées, ils se réunissent chaque mois pour analyser, décoder et objectiver les ressorts et les potentialités de la politique culturelle mise en œuvre à l'échelon de la métropole et du Pays de Brest.

C'est dans ce contexte que l'Université de Bretagne Occidentale, par le LABERS, HCTI et le master 2 management du spectacle vivant, en association avec la ville de Brest et le collectif PBPLC, propose l'organisation de la journée d'étude "Droits culturels, droits réels ? Quels pouvoirs d'agir, à quelles échelles ?".

La réflexion proposée à cette occasion portera sur l'articulation entre l'énonciation et la défense de ces droits d'une part et leur mise en œuvre concrète sur les territoires. Elle alliera des présentations directement liées à la spécificité de la situation du Pays de Brest et des présentations transversales, et permettant notamment de définir le concept des droits culturels. En effet, le statut de métropole de Brest sera pris en compte dans le cadre d'une réflexion sur les impacts de cette reconfiguration territoriale sur les droits culturels. Les différents acteurs voient-ils leur pouvoir d'agir modifié dans ce contexte et comment ? Les aspects budgétaires seront examinés et leurs impacts discutés, dans le cadre d'une réflexion permettant de dégager des pistes sur la manière de les mettre en œuvre par la notion même de droits culturels. Enfin, l'on s'interrogera sur le concept réciproque, à savoir celui des devoirs culturels.

Cette journée d'étude est pensée comme une étape préalable, introduction à un futur colloque programmé au premier semestre 2018. Il s'agira donc, à l'issue de la réflexion et des ateliers, d'établir des actes permettant de dégager des lignes directrices d'intérêt.

 

Programme :

 Vendredi 13 janvier

9h00 : Accueil par Jean-Yves Le Disez, directeur de l’UFR langues, lettres et sciences humaines, Victor Segalen.

9h30 : Introduction de la journée par les représentants du master 2 management du spectacle vivant, des laboratoires LABERS et HCTI, et du représentant du collectif Pays de Brest Pour la Culture.

9h45 : Interventions de Jean-Pierre Saez, directeur, Vincent Guillon, directeur adjoint et Lisa Pignot, responsable des publications, de l’Observatoire des Politiques Culturelles – Grenoble : En visioconférence depuis Grenoble.

10h30 : Questions - échange

11h00 : Pause

11h15 : Intervention de Jean-Michel Lucas.

12h00 : Questions - échange

 

12h30 : Pause déjeuner

 

14h00 : Ateliers :

Les ateliers sont organisés par thématique. Pour favoriser la dynamique et la production de contenus, chaque atelier thématique est divisé en sous-ateliers où se réuniront des personnes dont le profil (champ d’activité, parcours, fonction…) et l’intérêt et/ou la connaissance du sujet est proche. Chaque sous-atelier rassemblera une douzaine de membres. L’inscription est libre et est accessible via le lien suivant : Remplir le formulaire d’inscription.

 

  • Atelier#1 : Politiques publiques : Comment peut-on/veut-on mettre en œuvre les droits culturels dans les politiques publiques futures à l'échelle du Pays de Brest ?

Référente : Alice Desprez, directrice culture, animation, patrimoines, ville de Brest

  • Sous-atelier élu-e-s
  • Sous-atelier technicien.ne.s et responsables d’équipements
  • Sous-atelier artistes et équipes artistiques

 

  • Atelier#2 : Participation : Comment peut-on/veut-on mettre en œuvre les droits culturels entre secteur culturel et secteur socio-culturel ?

Référente : Annick Madec, UBO - MCF Sociologie, co-responsable Master 2 MSV

  • Sous-atelier : Droits des publics
  • Sous-atelier : Droits des artistes

 

  • Atelier#3 : Transmission : Comment peut-on/veut-on mettre en œuvre les droits culturels dans nos logiques éducatives et de transmission ?

Référent : Jean-Manuel Warnet, UBO – MCF Études théâtrales, responsable de la Licence Arts

  • Sous-atelier : Les arts à l’école
  • Sous-atelier : Les écoles d’arts
  • Sous-atelier : Les arts et l’enseignement supérieur

 

  • Atelier#4 : Ressources et moyens : Mettre en œuvre les droits culturels, une occasion de repenser l’approche budgétaire (impacts et valeurs) des politiques publiques ?

Référent : Vincent Cabioch – professionnel associé, co-responsable du Master 2 MSV, gérant de la Scop Impro Infini

  • Sous-atelier élu-e-s
  • Sous-atelier technicien.ne.s et responsables d’équipements
  • Sous-atelier artistes et équipes artistiques

 

16h45 : Pause

17h00 : Mot de clôture : Natalia Leclerc, Vice-présidente déléguée à la culture et au développement durable, Gaëlle Abily, Adjointe au Maire de Brest en charge de la Culture, Conseillère de la Métropole, Vice-présidente de la FNCC et membre du Haut Conseil à l’Égalité f.h.

17h30 : Fin.

 

Samedi 14 janvier

9h30 : Accueil

10h00 : Synthèse des ateliers

11h30 : Échanges

12h30 : Fin.

 

[1] Docteur d’État ès sciences économiques, ancien directeur régional des affaires culturelles, conseiller au cabinet du ministre de la Culture, Jack Lang.

[2] http://droitsculturels.org/wp-content/uploads/2015/10/guide_v5pratique_103.pdf

[3] http://le-poulailler.fr/2016/06/brest-pour-la-culture-le-manifeste/

 

Natalia LECLERC
About the Author

Notre agrégée de lettres passe en revue tous les articles, les relit, les corrige. Elle écrit pour différentes revues des articles de recherche en littérature et sciences humaines et s'appuie également sur ses multiples casquettes pour développer les partenariats du Poulailler, en russe, en français, en italien... Natalia pratique le théâtre amateur et bavarde à longueur de journée (en russe, en français, en italien...).

2 Comments

  1. Margaux Philippe / 13 mars 2017 at 14 h 07 /Répondre

    Bonjour,
    y a t-il eu une synthèse écrite des ateliers ?
    Si oui, serait-il possible de la lire ?

    Merci !

  2. Natalia LECLERC
    Natalia LECLERC / 15 mars 2017 at 10 h 29 /Répondre

    Bonjour,
    oui, tout à fait, la synthèse est en cours d’élaboration et nous ne manquerons pas de la publier quand elle sera prête!

Leave a Reply