Brèves de BD / Juniors

 •  0

By

Elèves dans le même lycée, Victoire et Maxime n’ont pas grand chose en commun. Pourtant, un soir, ils se rendent tous deux à une fête costumée, chez Chloé, une fille de l’établissement. Victoire y surprend son amoureux, Félix, au lit avec une autre. Quant à Maxime, qui a cru bon de venir à la fête habillé en officier nazi, il se fait virer de la soirée mais embrasse néanmoins Sarah, une jeune gothique torturée qui, quelques jours plus tard, se suicide dans l’indifférence générale. Ce décès va bizarrement rapprocher Maxime et Victoire qui décident alors de fuguer afin d’assister à un concert de Dinosaur Jr. à Paris…

 Contrairement à ce que son pitch laisse augurer, Juniors n’est pas un énième portrait désabusé de l’adolescence mais, au contraire,  une histoire gentiment azimutée, à l’humour ravageur et iconoclaste. Imaginé par Hervé Bourhis (Le petit livre rock et le petit livre Beatles chez Dargaud) et Halfbob (créateur du blog BD Gimme Indie Rock), deux agitateurs du milieu musical,  ce roman graphique aborde ainsi avec un esprit potache et politiquement incorrect, les affres de l’adolescence et tourne en dérision des thèmes aussi variés que le suicide, le néonazisme, les réseaux sociaux ou encore les premiers émois et ce, pour mieux dépeindre une jeunesse déboussolée et mal dans sa peau. Cet esprit décalé s’accompagne d’ailleurs d’une belle sensibilité, sensibilité qui se précise au fil des pages et qui culmine lors d’un dénouement en forme de happy end (car Juniors, au final, n’est ni plus ni moins qu’une histoire d’amour). Ponctuée de clins d’œil à  Dinosaur Jr., groupe culte de la fin des années 80 ayant influencé la scène grunge et dont les albums donnent ici leurs titres aux chapitres, la narration d’Hervé Bourhis est fluide et maîtrisée et s’accorde parfaitement au graphisme, en noir et blanc, d’Halfbob. Le trait de ce dernier évoque par moment celui de la série culte des années 90, Beavis and Butthead, de Mike Judge, référence (assumée ou  non ?) qui séduira à coup sûr certains nostalgiques.

About the Author

Né en 1975 à Saint-Nazaire, Erwan Bargain est auteur et journaliste indépendant, spécialiste du cinéma Fantastique. Il collabore ainsi à L’Ecran Fantastique ainsi qu’au Guide des Films, dirigé par Jean Tulard (éditions Robert Laffont). Parallèlement, il est l’auteur de recueils de poésie (Poèmes Carnivores, Humâlité, Schizométrie, La Folie des Glandeurs et L’Asymétrique), de livres pour enfants (aux éditions Le pré du plain), de pièces de théâtre (Dis le Moi! et Reprise des Négociations, chez Lansman), de romans (Des Cendres, Altérations ou la théorie de Corto et Old School, aux éditions Terriciaë) et d’un recueil de nouvelles (En marche Arrière, aux éditions Les Alchimistes du Verbe) . Depuis 2007, il a rejoint le groupe de trip-hop jazz, e-Sens qui, après un premier album, Le Verbe du Début, distribué en 2009 par Mosaïc Music, a sorti en 2013, son second opus intitulé L’Asymétrique (L’Oz Production/Coop Breizh).

 

Leave a Reply