By

Jusqu’au jeudi 12 mars 2015, Leonard Lamb expose à la galerie de l’Université de Lettres Victor Segalen. En écho à cette exposition se jouera Les Animals, une pièce mise en scène à partir des oeuvres visuelles, jeudi 12 mars au Mac Orlan.

Jour de cristal, la Résurrection des Juifs (2004), 72 x 90 cmLeonard Lamb est une artiste peintre et sculpteur dont le travail révèle la spiritualité et la fragilité de la femme qui porte ce pseudonyme. Car la vie de Leonard Lamb semble être empreinte d’une longue quête spirituelle. Par spiritualité, on entendra d’abord la vie de l’esprit, comme réalité immatérielle. C’est ainsi que son oeuvre est imprégnée de références littéraires et philosophiques (James Joyce, Emily Dickinson, William Blake, Spinoza) et d’appels à la musique qui ne peuvent être que celles d’une mélomane (Jean-Sébastien Bach, Gustav Mahler, Ludwig van Beethoven). De la spiritualité qui émane du travail de Leonard Lamb, il y a également celle que l’on associera à la vie de l’âme dans sa relation à la divinité, sans que l’on puisse établir son attachement à une religion particulière. Mais est-ce un hasard si cette artiste porte le nom d’un animal doublement symbolique? Image du sacrifice et de l’homme dont la survie dépend du groupe. Image aussi de celui qui prend sur lui les péchés du monde. La pièce issue d’un triptyque Jour de Cristal, la Résurrection des Juifs, où mémoire de l’Ancien Testament et mémoire plus récente d’une apocalypse moderne se croisent, est d’ailleurs l’incarnation même de cette deuxième image. À la question, « pourquoi le drame humain qu’est la Shoah est-il aussi prégnant dans votre oeuvre? », elle répond par deux mots « culpabilité », et « honte ».

Voix Humaine 8' (Tryptique 2)L’Ancien Testament comme lieu d’inspiration: le rapport à la religion de Leonard Lamb reste un mystère et l’on peine à deviner ce en quoi elle croit réellement. Elle évoque néanmoins les articulations qu’elle établit entre son rapport à Dieu et son rapport au temps, notamment le temps passé au travail: tel un esclave, elle doit s’acquitter de ses huit heures de travail quotidiennes, sans quoi elle craint la punition d’un Dieu. Un Dieu étrange, pas très gentil, qu’elle n’idéalise pas. De là découle une vision du monde ambiguë, empreinte à la fois d’austérité, avec un ancrage fort dans la réalité, mais empreinte également de poésie. Et à travers son travail, les références bibliques se racontent comme des histoires qui nourrissent l’imaginaire de l’artiste. Aussi Le Songe du roi conte-t-il le second des rêves que fit le roi Nabuchodonosor (Livre de Daniel, 4): celui d’un arbre érigé vers le ciel contenant toute la nourriture du monde. L’Agneau-vinaigre relate des épisodes de la Torah: le sacrifice d’Isaac, les douze tribus, Moïse sur le Nil, le buisson ardent, les dix plaies d’Egypte, la manne dans le désert, dans une esthétique proche de la codification, sur tableau noir. Voix Humaine réunit au sein d’un même tableau Jean Sébastien Bach à l’orgue avec Wenn wir in höchsten Nöten sein, Abraham, James Joyce et William Blake.

Leonard Lamb, artiste… et personnage. Leonard Lamb est en effet ce petit personnage au crâne nu, ni homme, ni femme, qui parcourt presque toute l’oeuvre de l’artiste. Constitue-t-il une transposition de sa propre personne? un enfantement? Tantôt bourreau, tantôt victime, figurant l’impossible innocence de l’homme, il traverse les tableaux telle une odyssée, enchaînant les histoires comme des péripéties sans articulation.

Leonard Lamb, l’artiste, s’est attachée à des territoires, des antipodes. Entre Brest et la Russie, elle observe les chemins qui relient cet Est-Ouest et ses personnages regardent tantôt l’une, tantôt l’autre direction. Et ces chemins sont son odyssée à elle, au cours de laquelle elle développera, seule et avec ses livres, sa technique artistique. Inspirée par l’art brut, le cinéma de Paradjanov ou Matthew Barney, les primitifs flamands ou italiens, elle livre des songes décousus et pourtant traversés par une même violence.

About the Author

Rédactrice et photographe. Enfant, elle a des correspondants un peu partout. Elle écrit des lettres à longueur de journée (même en classe), les envoie parfois - pas toujours. Plus tard, elle est diplômée de sciences-po Bordeaux et d'un MASTER en management du spectacle vivant.

Leave a Reply