Tournée de goulag – Soviet Suprem

 •  0

By

Soviet Suprem en concert le 13 décembre au cabaret Vauban à Brest dans le cadre du festival NoBorder. chronique écrite à l’occasion d’un concert le 27 septembre au run ar puns.

Des uniformes couleur de murs tristes étoilés de galons exagérés et les lunettes sombres de tous les dictateurs du monde passé. C’est un putsch sonore dont il est question ce soir : des souvenirs musicaux, des cordes et des cuivres comme arrivés d’une U.R.S.S. pas si oubliée attaquent, appuient les voix de Sylvester Staline et John Lénine. Sous ces alias dont l’humour ne fait pas dans la dentelle en nylon, R-wan et Toma Feterman, respectivement leaders des groupes Java et La Caravane Passe, font une parenthèse avec « Soviet Suprem ».

Au premier abord cette grosse machine décalée, huilée à la vodka chaude, peut faire penser que la démonstration scénique, le cirque foutraque made in R.D.A., prendront le pas sur les chansons énergiques ou d’amour qui font le concert. Mais c’est bien les paroles de ces deux camarades chaussés d’Air Marx qui attirent vers la scène, au-delà des rythmes balkaniques qui embarquent le public et sentent la caravane qui brûle, la rouille du rideau de fer.  Sous la cascade de références (faussement ?) nostalgiques, les mots et les extraits d’hymnes moquent une certaine privation de liberté, nous parlent de la chute d’un monde. Alors entre deux sommations d’applaudir, il est question de corruption, de violence, de l’aridité d’un modèle bien actuel, malgré le décalage suggéré par les déguisements et autres orchestrations démesurées.

Un appel non pas à une lutte finale clinquante, passée ou future, mais à une fraternité triviale, aujourd’hui. C’est cette communion de l’émotion, de la chaleur humaine dans la fosse sous la scène qui emporte le spectateur dans leur délire : une volonté de partage qui, une fois les lumières électriques éteintes, s’est prolongée avec leurs voix et guitares sous les étoiles à la sortie du concert. Le mur est tombé entre Soviet Suprem et le public.

Tags:
About the Author

 

Leave a Reply