By

« Quand on rencontre quelqu’un, c’est signe qu’on devait croiser son chemin, c’est signe que l’on va recevoir de lui quelque chose qui nous manquait. Il ne faut pas ignorer ces rencontres. Dans chacune d’elles est contenue la promesse d’une découverte. »

Adam et Thomas (p. 21), Aharon Appelfeld.

Il est des histoires, légères et profondes, particulières et universelles, qui nous marquent à jamais. Dès les premières pages, celle d’Adam et Thomas réussit ce tour de force.

Dans ce récit largement autobiographique, Aharon Appelfeld met en scène, sur fond de seconde guerre mondiale, deux jeunes garçons obligés de survivre dans la forêt pour échapper aux rafles qui se succèdent. Livrés à eux-mêmes en attendant fébrilement la victoire de l’Armée rouge et l’hypothétique retour de leurs parents, ces deux Petits Poucets des temps modernes vont devoir unir leurs forces afin d’affronter la faim, la solitude et le froid.

Pour illustrer leurs aventures, les magnifiques aquarelles de Philippe Dumas débordent souvent des cadres établis et viennent se mêler aux pages de texte. Le lecteur est ainsi entraîné par l’image et par les mots au plus profond de cette forêt, tour à tour menaçante et protectrice.

Il aura fallu quatre-vingts ans au brillant Aharon Appelfeld pour mûrir son premier roman pour enfants. Si les thèmes abordés font écho à ceux déjà traités dans ses livres pour adultes, la simplicité et la justesse du ton qu’il emploie pour s’adresser à un public plus jeune font mouche.

Les petits lecteurs d’Appelfeld seront happés par les aventures d’Adam et Thomas, et par leur belle amitié. Les plus grands y trouveront en outre d’intéressantes réflexions sur la présence de Dieu dans la nature, sur le destin, et sur la Foi.

 

Adam et Thomas – Aharon Appelfeld

A partir de 9 ans.

Traduit de l’hébreu par Valérie Zenatti.

Illustré par Philippe Dumas.

L’école des loisirs, grand format.

150 pages. 15 €.

www.ecoledesloisirs.fr

About the Author

 

Leave a Reply